Présentation : Bienvenue

Dans le cadre du programme Cosmos à l'Ecole du dispositif ministériel Sciences à l'Ecole, le lycée dispose depuis mars 2012 et pour une durée d'au moins 2 ans et demi, d'un détecteur de particules appelé communément cosmodétecteur. Ce détecteur est prêté par l'observatoire de Paris qui pilote l'opération. Il a été conçu et fabriqué par une équipe de chercheurs et de techniciens du CPPM (Centre de Physique des Particules de Marseille), laboratoire de l'IN2P3 (Institut national de physique nucléaire et de physique des particules).

Ce détecteur permet notamment de compter les particules chargées qui le traversent. Il s'agit essentiellement des muons, particules élémentaires instables de même charge que les électrons mais environ 200 fois plus massives. Ces muons viennent surtout du ciel et sont créés à quelques dizaines de kilomètres d'altitude par la désintégration de particules créées lors des chocs entre les rayons cosmiques primaires qui bombardent la Terre - essentiellement des protons - et les molécules de la haute atmosphère. 

Le cosmodétecteur permet de mesurer le flux de muons et la durée de vie moyenne du muon. Il peut aussi mettre en évidence l'origine atmosphérique des muons grâce au détecteur Cerenkov, la radioactivité, des effets de gerbes,  l'effet Est-Ouest ... Les activités possibles avec les élèves sont donc nombreuses en Physique et en Mathématiques (études des lois binomiale, de Poisson, de Gauss) et peuvent se faire à différents niveaux et dans différents cadres (TP en 1/2 classe, travail de projet sur l'année...).

Modifier le commentaire 

par JEAN-CHRISTIAN BUREAU le 27 juin 2013 à 09:19

haut de page